samedi 22 juillet 2017 à 17h

Festival MOZARIA

Association Pro Musica

Danièle Caumeil

Chemin des Capellas 09100 Pamiers

Tel 05 61 67 16 73

promusica.pamiers @gmail.com

samedi 22 juillet (17h) église de Sainte-Suzanne

RECITAL DE PIANOFORTE

C'est dans l'église romane de Sainte -Suzanne qu'aura lieu le 2ème concert du Festival Mozaria, organisé par Pro Musica. On découvrira un instrument quasiment jamais entendu en Ariège: le pianoforte, en vogue au 18ème siècle, qui, possédant un son beaucoup plus puissant et de plus grandes capacités expressives que le clavecin baroque, fut le clavier star de la période classique et du premier romantisme, celui des Beethoven, Schubert, Schumann, Liszt ou Chopin.

Pierre Bouyer, pionnier en France de la découverte et de l'exploration du monde des claviers d'époque, a été l'un des tout premiers claviéristes français à se passionner pour le pianoforte dont il est aujourd'hui un véritable spécialiste. On connaît son exemplaire exploration de la musique de Mozart sur instruments anciens.

Les pianofortes du facteur viennois Andreas Stein étaient les préférés de Mozart. C'est sur une copie de ce clavier mythique que Pierre Bouyer présentera au public avant d'interpréter un programme entièrement consacré au génie de Salzbourg : Variations sur « la Belle Française », Sonates K 457 et 331, Fantaisie K 475, Danses Allemandes K 509, Prélude et Fugue K 394.

Il faut entendre ces pièces comme elles sonnaient à l'origine, sur ce Stein doté d'un clavier de 61 notes, exactement le nombre de notes utilisées par Mozart dans son œuvre pour clavier. Un concert d'exception!

Après le concert, un repas convivial avec l'artiste est organisé à l'auberge du Périssé (St Ybars) (renseignements et inscription obligatoire avant le 20/07 au 05 61 68 99 38)

Entrée 20€; adhérents 15€; - 18 ans: gratuit ; étudiant et RSA :5€

Tel 05 61 67 16 73

promusica.pamiers @gmail.com

www.promusicapamiers.net

Lien : https://ariege.demosphere.eu/rv/9347

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir